Maladies

La Fièvre des tranchées :

Cette maladie est également appelée «Fièvre des cinq jours», «Fièvre de Wolhynie», «Fièvre quintane» et «Fièvre Tibialgique». C'est une maladie infectueuse dûe à une bactérie Gram négatif présente dans les globule rouge transmis par les poux . Cette maladie a fait son apparition durant les années 1914-1915 chez les millitaire vivant dans les tranchées . Cette maladie a une periode d'incubation de 1 à 2 semaines et provoque chez l'individu porteur une forte fièvre accompagné de douleurs articulaires . La fièvre tombe au bout de 2 jours pour remonte après 4 jours . On remarque également la présence d'éruptions de type musculaire, palpeuse et scarlatine . Elle présente également une augmentation du volume de la rate et l'apparition de glanglions anormaux.

 

La Gingivite , La bouche des tanchées :

Apellé également «angine de Vincent» , «ou celui de gingivite ulcéronécrotique» . C'est une forme de gingivite très grave , c'est une combinaison de 2 bactéries(Être unicellulaire, à structure très simple, à noyau diffus, généralement sans chlorophylle et se reproduisant par scissiparité pouvant provoquer de graves maladies ). Cette maladie provoque un oedème ( infiltration de liquide sereux dans le tissu conjuctif) des saignements et une mauvaise halène . Les gencives sont grises et parfois déforméés . Les papilles (partie pointue de la gencive entre les dents) s'applatissent et comportent des tissus morts . Elle a souvent été associée a divert ennuis de santé tels que des maladies des poumons , des maladies cardiaques , des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques

 

gingivite

 

 

 

 Le pied des tranchées :

 Cette inffection a été décrite la première fois au cours des hivers 1916-1917 chez les poilus de la Première Guerre Mondiale. Elle est favorisée par la déshydratation, une alimentation défectueuse, la situation de stress, la fatigue et certaines maladies associées. Elle est également favorisée par le port de vêtements ou de chaussettes serrées qui gène la circulation sanguine, l'exercice physique par temps froid et humide surtout chez les fumeurs.
Les pieds sont froids, blanc jaunâtre, ou tachetés de bleu-noir avec un œdème important. Ils passent de l'insensibilité, voire de la paralysie avec arrêt de la circulation sanguine à une augmentation de la température de la peau avec douleur parfois accompagnées de bulles lors du réchauffement. Une diminution de la sensibilité peut persister des semaines voire des mois. La circulation sanguine redevient progressivement normale, mais il persiste une hypersensibilité aux variations de température, le froid provoquant une contraction intense des vaisseaux et la chaleur, une dilatation de ces vaisseaux et une sudation importante. Exceptionnellement, il peut apparaître une gangrène(Affection caractérisée par la mort des tissus, touchant essentiellement les membres mais parfois  le foie, le poumon ou l'intestin) .

Le traitement consiste à sécher les pieds tout en les gardant en ambiance froide modérée. Contrairement au traitement des gelures, il ne faut pas réchauffer les pieds brutalement, mais faire un réchauffement général de l'organisme par une abondance de boissons chaudes en évitant le café qui provoque une contraction des vaisseaux. En fait, le traitement est essentiellement préventif : pieds secs, chaussons et bottes non serrées, réchauffement général et déchaussage fréquent.

le pied des tranchée

 

 

La dysenterie :

La dysenterie est une maladie infectieuse grave, aiguë ou chronique du côlon chez l’humain, caractérisée par des selles fréquentes et aqueuses (diarrhée), souvent mêlées de sang (rectorragie), de mucus ou de glaires et accompagnées de fortes crampes abdominales. Elle est provoquée par l’ingestion d’aliments contenant certains micro-organismes(Être vivant microscopique tel que les bactéries, les virus, les champignons unicellulaires (levures), et les protistes), qui provoquent une maladie dans laquelle l’inflammation des intestins affecte gravement le corps.

Il y a deux principaux types :

  • la dysenterie bacillaire ou shigellose, causée par l’un des divers types de la bactérie Shigella, nommée ainsi en l’honneur du bactériologiste japonais Kiyoshi Shiga qui l’a découverte en 1897.
  • la dysenterie amibienne ou amibiase, causée par l'amibe Entamoeba histolytica, un parasite protozoaire microscopique.L'eau pollué est à l'origine de cette maladie

     

    dysenterie

     

Le typhus :

Il s'agit d'infections provoquées par les bactéries de la famille des Rickettsies. La Rickettsie sévit à l'état endémique chez les rongeurs qui lui servent d'hôte, y compris les souris et les rats, et est transmise aux humains par des acariens, des puces et des poux de corps. L'arthropode vecteur se développe plutôt là où les conditions d'hygiène sont déficientes, comme celles qu'on rencontre dans les prisons ou dans les camps de réfugiés, parmi les sans-abri ou, jusqu'au milieu du XXe siècle, dans les armées en campagne.

Les symptômes communs à toutes les formes du typhus sont une fièvre qui peut atteindre 39 °C des maux de tête et un état d'hébétude et de stupeur.

 

 

personnes ateintes du typhus

 

 

Le scorbut :

Le scorbut est une maladie due à une déficience en vitamine C qui se traduit chez l'être humain, dans sa forme grave, par le déchaussement et la purulence des gencives, des hémorragies, puis la mort.

Le scorbut, quasi omniprésent, majore considérablement toutes les autres pathologies, même les plus bénignes, pouvant parfois les rendre mortelles.

La vitamine C est un précurseur du coenzyme de l'enzyme(Protéine accélérant les réactions chimiques de l'organisme) impliquée dans l'hydroxylation du collagène. Cette hydroxylation est indispensable à la formation en triple hélice des fibres de collagène qui permettent de maintenir la structure des tissus. La vitamine C intervient en tant qu'antioxydant : il y a hydroxylation des groupements proline et, surtout, lysine du collagène, par attaque d'une molécule de dioxygène, ce qui permet de maintenir la structure des vaisseaux. Un atome d'oxygène est utilisé pour l'hydroxylation d'un acide aminé, mais l'autre atome est présent sous forme de radical libre O.. Celui-ci étant un puissant oxydant, il fragilise les capillaires des gencives, d'où l'apparition du scorbut. Par conséquent, la libération de deux atomes d'hydrogène par l'acide ascorbique va inhiber l'attaque oxydante du radical, selon la réaction suivante : 2 H + O = H2O.

Le scorbut se manifeste initialement par de la fatigue, puis par des œdèmes des bras et des jambes, puis des hémorragies des muqueuses du nez et des gencives, et des ecchymoses nombreuses sous la peau. Les dents se déchaussent jusqu'à tomber. Incapables de se tenir debout, les sujets atteints meurent d’épuisement ou d’une complication infectieuse respiratoire.

 

scorbut

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×