Effets sur le corp et moyens de protections

 Effets des gaz sur le corp et traitement :

 La plupart des gaz employés pendant la première guerre mondiale étaient suffisamment simple à soigner. Par contre, l'ypérite (ou gaz moutarde) était trés toxique et un homme atteint par ce gaz devait être immédiatement répatrié vers le poste de secours le plus proche. Si ce poste est trop éloigné, on peut déjà pratiquer une désinfection sur place si on dispose du matériel necessaire.

Les scientifiques ont démontré que la chlorure de chaux est un produit efficace pour lutter contre les effets dévastateurs de l'ypérite, c'est pourquoi il est fortement conseillé d'appliquer de la bouillie de chlorure de chaux pendant quelques minutes sur les parties atteintes par l'ypérite. Mais le chlorure de chaux est irritant... Ainsi, on ne peut l'appliquer que sur les parties résistantes telles les mains (ensuite, rincer au savon), les autres parties devront se contenter d'être lavées avec du savon. Si possible, laver à l'eau chaude, c'est plus efficace. Après, à défaut de savon, il faut seulement laver à l'eau chaude et pure (si possible, car l'eau chaude et pure etait rare).

Les parties trés sensibles telles que les yeux (où il ne faut pas mettre de savon), on doit se contenter d'eau pure.

Mais l'ypérite n'atteint pas que directement l'homme, ce gaz s'inscrute sur les vêtements, les armes, le sol... C'est pourquoi la désinfection du matériel et du sol ypérité est trés important.

Soldat brulé par l'ypérite

Soldat brûlé par l'ypérite

 

Les différents moyens de protections :

Les masques à gaz ont tout au long de la guerre, évolué de manière considérable pour compenser également l’innovation continuelle des gaz de combats. Cette protection se réalise au moyen d’appareils filtrants, ayant pour but de purifier l’air qu’inspire le soldat en retenant les produits toxiques. D’autres appareils isolants, créant une atmosphère isolée de l’air extérieur, feront ensuite leur apparition. Des vêtements protégeant les soldats contre l’effet des gaz en contact avec la peau sont également inventés. Toutefois, le progrès est différent entre les camps allemands et français.

Les masques français :

-Le baillon : 1er masque francais utilisé directement apres la première attaque au gaz a Ypres (utilisé d'avril 1915 à aout 1915)

-La compresse : apparition éphémère en juin 1915, sera tres vite remplacé.

 

Compresse

-Le tampon P2 : apparition fin aout 1915 considéré comme révolutionnaire a l'époque, il fut ensuite utilisé comme masque de secours jusqu'en 1917

tampon P2

-Le masque TN : masque muni d'un système d'attache révolutionnaire pour l'époque

masque TN 

-Le masque M2 : surface de protection étendu à tout le visage. Adopté sur la demande du maréchal Pétain.

masque M2

-Le masque tissot : consideré comme la référence des masque a gaz. Utilisé jusqu'à la fin de la guerre par l'armée française.

tissot (grand modèle) Tissot (petit modèle)

 

 

 

 

        

                                                                     

 

Les masques allemand :

-Le "groin" : appelé ainsi pour sa forme. Utilisé jusqu'en octobre 1915

 

 -Le Gummimaske : masque avec un revétement en caoutchouc (d'où son nom)

Gummimaske

 

-Le Lederschutmaske : évolution du gummimaske adoptée en 1917

Lederschutmaske

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site