Utilisation des gaz

Première utilisation :

Ce furent les Allemands qui utilisèrent pour la première fois l'attaque au gaz lors de la 2eme bataille d’Ypres (le 22 avril 1915) entre Bixschoote et Langemarck, dans les Flandres, et causant une mort dévastatrice puisque le côté adverse n’était pas préparé à une telle attaque...En effet le colonel reçut vers la fin de l'aprés-midi un coup de téléphone du commandant Villevaleix (du 1er tirailleurs) qui lui apprit d’une voix paniqué qu'il était violemment attaqué, que d'immenses colonnes de fumée jaunâtre, provenant des tranchées allemandes, s'étendaient maintenant sur tout le front, que les tirailleurs commençaient à évacuer les tranchées et à battre en retraite; beaucoup tombaient asphyxiés...Une immense fumée jaunâtre s'abattait sur le front français, dans les tranchées, depuis Steenstraat jusqu'aux lignes anglaises, gazant des soldats français sur un front de 6 à 7 Km. Cette attaque de gaz durera de 6 à 8 minutes... 35 minutes après la fin de l'émission de gaz toxique, l'infanterie Allemande avait fait reculé les alliés de 4km sans avoir tiré un seul coup de fusil. Deux solutions s’offraient aux soldats qui ne voulaient pas reculer :

· Mourir dans d’atroces souffrances des effets de ce gaz mortel ;

· Sortir des tranchées et se faire mitrailler par des soldats allemands qui eux portaient des masques à gaz.

22 avril 1915 , Ypres

Première utilisation a Ypres

Les gaz de combats ont été classés en cinq grandes catégories, triés en fonction de leur utilisation :

  1. Les irritants : ces types de gaz s'attaquent aux yeux, au nez, ou à la gorge... La capacité de combattre l'adversaire est donc bien diminuée, mais il ne provoque pas la mort ! Souvent à la fois toxique et lacrymogène, ils seront employés dans les obus.

  2. Les suffocants : d'action immédiate, ils provoquent de graves lésions sur l'homme. Ils entraînent parfois la mort... Le plus connu est le chlore, employé pendant les premières attaques Allemandes.

  3. Les vésicants (grandement toxiques) : Incolores et presque inodores, ils sont trés dangereux et persistants ! (Grand exemple : l'ypérite ou gaz moutarde)

  4. Les incapacitants : ils s'attaquent au centre nerveux, leurs effets durent plus longtemps. (Comme leur nom l'indique, les soldats se retrouvent dans l'incapacité de contrer l'adversaire)

  5. Les létaux : leur action est suffocante, ou vésicante. Elle peut aussi empêcher l'oxygénation des tissus, et parfois même empêcher la transmission de l'influ nerveux. (Ces effets sont trés dangereux... D'ailleurs, "létal" désigne quelque chose qui provoque la mort dans le dialecte médical.)

     

Ils sont employés purs ou mélangés :

  • En vagues : émises par une batterie de bonbonnes (ou parfois des chandelles à fumées toxiques). Ces bonbonnes peuvent contenir le produit toxique à l'état liquide, ou produire le toxique grâce à une combustion de poudre.

  • En chargement de projectiles : Grâce à des projectors . Parfois, les gaz sont employés dans des obus, qui les propage lors de l'explosion de celui-ci.

  •  En chargement de bombes pour projectors (bombes projetées grâce à un système de projection).

  • En grenades.

  • En bombes ou récipients jetés par avion.

Remarque : Le temps le plus approprié pour l'utilisation de ces gaz est, bien entendu, un temps sans pluie, avec un vent de bonne intensité (mais pas trop, car si son intensité est trop petite, le gaz ne se diffusera pas assez vite dans l'air, mais si celle-ci est trop grande, il se diffusera trop vite et disparaîtra alors plus rapidement, ce qui est tout autant handicapant), mais aussi avec du brouillard . En effet celui-ci va dissimuler le gaz, ce qui est très dangereux pour l'ennemi, qui ne signalera alors peut-être pas l'apparition du gaz assez tôt

Comment detécter la présence de gaz ?

Les soldats ne portant de masque à gaz 24 heures sur 24 a cause de la difficulté a respirer et de la mauvaise visibilité la détection des gaz était donc nécessaire pour la survie des soldat

Certains gaz sont reconnaissable a leur odeur :

-Le phosgène a l'odeur de terreau pourri

-L'ypérite (gaz moutarde) a l'odeur de moutarde d'où son nom

-La lévisite a l'odeur de géranium

Certains gaz peuvent aussi etre détecter par leur couleur : 

Les gaz ne sont pas invisibles, ils émettent parfois une faible lueur fluorescence verte... Le gaz moutarde lui émet une lueur orangée, brune.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site